Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22.06.2006

The Tiny - They Say It's Weird

 

official website

 

Listen to The Tiny jukebox !

 

 

 

//  //

 

 

 

 

Commentaires

Mais c'est la nouvelle Björk! Sans rire, je trouve ça superbe...C'est malin! tu vas m'faire regretter de pas être allé au Centre Culturel suédois à la Fête de la Musique : ils y étaient!

PS : j'ai vu ton commentaire sur le post du blog tchèque à propos de LA GRANDE FINALE. Chouette blog que j'ai découvert grâce au linkage de mon blog qu'il a fait (et celui de Tyler aussi est linké! : g pas vu le tien, mais il y est peut-être, non?). ça fait plaisir des blogs comme ça...

Re-PS : hier pour Cabrel, tu nous as bien cloués le bec avec tes 2 pochettes superposées, ton idée n'était absolument pas stupide, et tu l'as prouvé...1 partout balle au centre...j'aime bien Cabrel et j'adore les paroles de ses 1ers albums (Allumés les postes de télévision ce soir, verrouilées les portes des conversations). Il habite pas dans ta région? (j'me souviens d'un clip magnifique où l'on voyait par un soir d'été au fond la chaîne des Pyrénees, avec une voiture de la Poste, le chant des cri-cris à la fin, ça sentait bon la douceur de l'été...).

Écrit par : indieboytraqueur | 23.06.2006

Je dois avouer que j'ai pas mal écouté le best of de Cabrel intitulé '77-87' quand j'étais minot. Je m'en suis remis depuis mais il me restera toujours cette chanson 'C'était l'hiver' qui me touche toujours autant.

mp3 :
http://www.fileden.com/files/2006/10/27/322736/FrancisCabrel-Cetaitlhiver.mp3



"Elle disait 'j'ai déjà trop marché,
Mon cœur est déjà trop lourd de secrets,
Trop lourd de peines'.
Elle disait 'je ne continue plus,
Ce qui m'attend, je l'ai déjà vécu.
C'est plus la peine'.
Elle disait que vivre était cruel,
Elle ne croyait plus au soleil
Ni aux silences des églises,
Même mes sourires lui faisaient peur
C'était l'hiver dans le fond de son cœur.
Elle disait que vivre était cruel
Elle ne croyait plus au soleil
Ni aux silences des églises,
Même mes sourires lui faisaient peur
C'était l'hiver dans le fond de son cœur.
Le vent n'a jamais été plus froid,
La pluie plus violente que ce soir-là,
Le soir de ses vingt ans.
Le soir où elle a éteint le feu
Derrière la façade de ses yeux
Dans un éclair blanc.
Elle a sûrement rejoint le ciel,
Elle brille à côté du soleil
Comme les nouvelles églises.
Mais si depuis ce soir-là je pleure
C'est qu'il fait froid dans le fond de mon cœur.
Elle a sûrement rejoint le ciel,
Elle brille à côté du soleil
Comme les nouvelles églises.
Mais si depuis ce soir-là je pleure
C'est qu'il fait froid dans le fond de mon cœur."

Écrit par : Clem | 23.06.2006

...

Écrit par : JFred | 23.06.2006

J'espère que ça ne fait pas référence à une fille que tu connaissais : 'elle voulait toucher le soleil, elle avait toujours l'air de s'ennuyer, alors au bord du quai doucement elle a sauté...' (Niagara). Elle est trop triste ta chanson...

PS : je vois que tu as un peu modifié ton blog : c'est déjà plus ensoleillé, moins suicidant...

A +

Écrit par : indieboytraqueur | 24.06.2006

Bravo pour la nouvelle présentation du blog. C'est beaucoup plus agréable à regarder!

Écrit par : Djii | 25.06.2006

Merci les gars ! M'enfin, j'suis pas satisfait pour autant. On va dire que c'est un 'work in progress' perpétuel, ok ?

Écrit par : Clem | 25.06.2006

Les commentaires sont fermés.